Nos tutelles

Nos partenaires

Rechercher




Accueil du site > Annuaire

PAILLET Patrick

- Fonction
Maître de conférences du Muséum

- Coordonnées
MNHN – Département de Préhistoire
Bâtiment 140 – 43, rue Buffon – 75005 PARIS
Tél. : +33(0)1.40.79.35.19
Courriel : paillet@mnhn.fr

-  Structure(s) de Rattachement
Muséum national d’Histoire naturelle
Département de Préhistoire – UMR 7194 du CNRS
Equipe 3 « Préhistoire et Paléoanthropologie »

Recherche

- Thématiques

  • Analyse des comportements symboliques de l’Homme anatomiquement moderne dans le monde au Pléistocène et à l’Holocène.

- Mots clef

  • Art pariétal, Art rupestre, Art mobilier, Parure

- Participation à des programmes de recherche

- Programmes de recherche internationaux

  • 2009 – 2011 : Programme ECOS-Sud (Action N°U08H01) : Gestion et étude du patrimoine archéologique (art rupestre) dans le nord de l’Uruguay. Programme de 3 ans (2009-2011) associant le Département de Préhistoire du Muséum national d’Histoire naturelle (France) et l’Université de la République d’Uruguay à Montevideo (Faculté des sciences humaines et de l’éducation). Co-direction avec L. Cabrera-Pérez (Université de la République, Montevideo).
  • 2007 – 2012 : Programme Blanc « MADAPCA » de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) : Micro-analyses et datations de l’art préhistorique dans son contexte archéologique. Programme de 4 ans (2008-2012), financé par l’ANR, qui associe le Département de Préhistoire du Muséum national d’Histoire naturelle, le Centre National de Préhistoire (Jean-Michel Geneste), le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France (Michel Menu) et le Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (Hélène Valladas). Direction P. Paillet.
  • 1993 – 2013 : Programme de recherche Art rupestre et territoires culturels au Mato Grosso - région du rio Vermelho – Cité de pierre (Rondonópolis - État du Mato Grosso – Brésil). Co-direction P. Paillet et D. Vialou (MNHN).

- Programmes de recherche nationaux

  • 2012 – 2014 : Projet Collectif de Recherche – « Peuplements et cultures à la fin du Tardiglaciaire dans le Nord du Périgord, entre Dronne et Tardoire », Programme P11. Direction P. Paillet.
  • 2011 : Prospection thématique – « Peuplements et cultures à la fin du Tardiglaciaire dans le Nord du Périgord, entre Dronne et Tardoire ». Direction P. Paillet.
  • 1999 – 2004 : Projet Collectif de Recherche « Préhistoire de la vallée moyenne de la Creuse : les grottes de la Garenne ». Co-direction avec D. Vialou, J. Despriée, R. Gageonnet et A. Rigaud.

- Opérations de terrain

  • 2009 – 2012 : Prospection et relevé d’art rupestre – « Micro-analyses et datations de l’art préhistorique dans son contexte archéologique » (programme P9 – Art paléolithique et épipaléolithique). Grottes Blanchard (La Garenne, Indre), Rouffignac (Dordogne), Villars (Dordogne) et Font-de-Gaume (Dordogne). Recherche effectuée dans le cadre du Programme « Blanc » de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR - MADAPCA). Direction P. Paillet.
  • 2009 – 2011 : Etude de l’art rupestre des régions de Salto et Artigas (nord de l’Uruguay) dans le cadre du programme ECOS-Sud (Action N°U08H01). Co-direction avec L. Cabrera Pérez (Professeur à la Faculté des Sciences humaines et de l’éducation - Université de la République d’Uruguay).
  • 2009 : Etude des vestiges pariétaux (griffades, tracés digitaux, gravures, …) de la grotte de la Roche-Cotard (Langeais, Indre-et-Loire). Paléolithique moyen (Moustérien). Co-direction avec J.-C. Marquet (titulaire de l’autorisation de fouilles).
  • 2000 – 2001 : Fouilles du Grand abri et de la grotte de La Garenne (Saint-Marcel, Indre). Magdalénien moyen (« à navettes »). Direction P. Paillet.
  • 1998 : Fouilles de la grotte d’Arancou (Pyrénées-Atlantiques). Magdalénien moyen, Magdalénien supérieur et Azilien. Co-direction avec C. Chauchat (CNRS).
  • 1997 – 1998 : Fouilles du site des Chenevières et des Maladières à Bevaix (Canton de Neuchâtel, Suisse). La Tène et période gallo-romaine. Direction Michel Egloff (Archéologue cantonal).
  • 1996 : Fouilles de thermes gallo-romains à Braux (Côte-d’Or). 1er et 2ème siècles après J.C. Co-direction avec B. Farine (CNRS).
  • 1996 : Fouilles d’un Tumulus à Ternant (Côte-d’Or). Chalcolithique, Âge du Bronze et 1er Âge du Fer. La Tène et période gallo-romaine. Co-direction avec P. Buvot (MCC).
  • 1995 : Fouilles du château de Mâlain (Côte d’Or). XIIème siècle. Co-direction avec H. Mouillebouche (Université de Dijon).
  • 1993 – 1994 : Fouilles de l’abri Vermelhos (région de Rondonópolis, État du Mato Grosso). 2 100 à 1 200 ans BP. Direction P. Dantas de Blasis (Université de São Paulo).
  • 1990 – 2012 : Prospections archéologiques dans la région du rio Vermelho (Rondonópolis, État du Mato Grosso). Direction E. Vilhena de Toledo.
  • 1990 – 2012 : Fouilles de l’abri de Ferraz-Egreja (région de Rondonópolis, État du Mato Grosso). 5 000 à 100 ans BP. Direction A. Vilhena-Vialou (Muséum national d’Histoire naturelle).
  • 1990 – 1999 : Fouilles de l’abri de Santa Elina (région de Cuiabá, État du Mato Grosso). Pléistocène supérieur (entre 20 et 22 000 ans BP) jusqu’à nos jours. Direction A. Vilhena-Vialou et D. Vialou (Muséum national d’Histoire naturelle).
  • 1989 : Fouilles du site de plein-air de Britó (région de Pirajú, État de São Paulo). 8 000 à 4 000 ans BP. Direction A. Vilhena-Vialou et D. Vialou (Muséum national d’Histoire naturelle).
  • 1986 : Fouilles de la grotte du Lazaret (Alpes-Maritimes). Acheuléen. Direction H. de Lumley (Muséum national d’Histoire naturelle).
  • 1985 – 2005 : Fouilles du site de Fressignes (Eguzon, Indre). Solutréen supérieur. Direction D. Vialou (Muséum national d’Histoire naturelle).
  • 1984 : Fouilles de la grotte de la Roche-aux-Loups (Merry-sur-Yonne, Yonne). Moustérien et Châtelperronien. Direction F. Poplin (Muséum national d’Histoire naturelle).

Enseignement-Diffusion des connaissances

- Enseignement universitaire

  • 2013 : Séminaire « arts préhistoriques » à l’Université de Paris I sur le thème : Les comportements symboliques du Magdalénien au Laborien.
  • Depuis 2012 : Enseignant en L3 à Paris IV – Panthéon-Sorbonne (« UFR « Art et Archéologie »).
  • 2012 : Enseignant invité à la Faculté des Lettres et Sciences humaines de l’Université de Perpignan Via Domitia : Séminaire de 6h (Master) sur Les comportements symboliques de la Préhistoire.
  • 2012 : Intervenant dans le cadre du stage de master 1 « Préhistoire et paléoenvironnements », MNHN et Université de Perpignan Via Domitia.
  • 2010 : Animaux consommés et Animaux figurés au Paléolithique supérieur en Europe. Cours dispensé dans le cadre du Tronc commun du Master du Muséum national d’Histoire naturelle.
  • Depuis 2004 : Chargé de cours obligatoires et optionnels et de Travaux dirigés de Préhistoire (spécialité : comportements symboliques – QP13 Art préhistorique) dans le cadre du Tronc Commun et de l’enseignement optionnel du Master Quaternaire et Préhistoire : Paléoenvironnements, lignée humaine, histoire des sociétés du Muséum national d’Histoire naturelle.
  • 2009 : Enseignant invité à la Faculté des Lettres et Sciences humaines de l’Université de Perpignan Via Domitia : Séminaire de 6h (Master) sur Les comportements symboliques de la Préhistoire.
  • 2009 : Professeur-invité à l’Université de la République d’Uruguay (Montevideo) dans le cadre du programme ECOS-Sud (Action N°U08H01) : Gestion et étude du patrimoine archéologique (art rupestre) dans le nord de l’Uruguay. Responsable d’un séminaire de 30h sur le thème Préhistoire et arts préhistoriques.
  • 2008 – 2009 : Altérations et conservation des supports de l’art rupestre en milieu tropical. Cours de Master spécialité Quaternaire-Préhistoire : Paléoenvironnements, lignée humaine, histoire des sociétés (QP26 – Module de l’Ecole doctorale ED 227 du MNHN) dispensé au Département de Préhistoire du Muséum national d’Histoire naturelle.
  • Depuis 2007 : Responsable du parcours professionnel (Quaternaire et Préhistoire : Méthodes de recherche, valorisation du patrimoine, diffusion des connaissances) du Master Quaternaire et Préhistoire : Paléoenvironnement, lignée humaine, histoire des sociétés du Muséum national d’Histoire naturelle, Département de Préhistoire, U.M.R. 7194 du C.N.R.S.
  • 2007 – 2011 : Responsable de cinq unités d’enseignement à orientation professionnelle (modules optionnels) du Master Quaternaire et Préhistoire : Paléoenvironnement, lignée humaine, histoire des sociétés du Muséum national d’Histoire naturelle, Département de Préhistoire, U.M.R. 7194 du C.N.R.S. Module 1 (QP31) (30h d’enseignement) : Les musées de Préhistoire et d’Archéologie : du projet au fonctionnement Module 2 (QP32) (30h d’enseignement) : Enregistrements graphiques et infographiques des données archéologiques Module 3 (QP33) (30h d’enseignement) : Théories, méthodes et pratiques archéologiques Module 4 (QP34) (30h d’enseignement) : Droit et organisation du patrimoine, de l’archéologie et de la recherche Module 5 (QP35) (30h d’enseignement) (en collaboration avec Jean-Denis Vigne, CNRS) : Techniques de terrain et de laboratoire en bioarchéologie
  • 2007 : Les arts de la Préhistoire dans le monde. Cours publics du Muséum national d’Histoire naturelle. 3 cours dispensés : Naturalisme et abstraction dans l’art paléolithique, Art rupestre au Mato Grosso, Brésil et Le bison au naturel et au figuré dans les arts préhistoriques. Grand amphithéâtre du Muséum national d’Histoire naturelle.
  • 2007 : La sculpture dans l’art rupestre paléolithique. Cours de Master spécialité Quaternaire-Préhistoire : Paléoenvironnements, lignée humaine, histoire des sociétés (QP9) dispensé au Département de Préhistoire du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris.
  • 2007 : Art pariétal et art mobilier paléolithiques : articulations. Cours dispensé dans le cadre du 20ème anniversaire du Centre de Préhistoire de l’Institut Polytechnique de Tomar (Portugal) – 10ème cours intensif d’art préhistorique européen.
  • Depuis 2005 : Co-responsable du module optionnel QP13 (30h d’enseignement) : Art préhistorique et comportements symboliques du Master Quaternaire et Préhistoire, Paléoenvironnements, lignée humaine, histoire des sociétés du Muséum national d’Histoire naturelle « Evolution, Patrimoine naturel et Sociétés », Département de Préhistoire, U.M.R. 7194 du C.N.R.S.
  • Depuis 2005 : Membre de l’équipe pédagogique du Master Évolution, Patrimoine naturel et Sociétés, spécialité Quaternaire et Préhistoire : Paléoenvironnements, lignée humaine, histoire des sociétés.
  • 2004 – 2006 : Préhistoire et médiation. Cours de Master spécialité Quaternaire-Préhistoire : Paléoenvironnements, lignée humaine, histoire des sociétés (QP20 – Module de l’Ecole doctorale ED 227 du MNHN) dispensé au Département de Préhistoire du Muséum national d’Histoire naturelle de Paris.
  • 2004 : Le bison dans les arts magdaléniens en Périgord. Cours dispensé à l’Institut de Préhistoire de Neuchâtel (Suisse), Laténium.
  • 2003 : L’étude de l’art préhistorique : évolution technique et méthodologique. Cours dispensé à l’Ecole doctorale (ED227) du Muséum national d’Histoire naturelle.
  • 1995 – 1997 : Chargé d’enseignement de Préhistoire, de Méthodologie de l’Archéologie, d’Ostéologie et de Dessin archéologique dans le cadre du stage de Formation Professionnelle de Techniciens de fouilles archéologiques dispensé par le Centre de Formation au Patrimoine de Dijon.
  • 1994 : Cours d’initiation à la Préhistoire dans le cadre du stage de Formation Professionnelle de Techniciens de fouilles archéologiques dispensé par le Centre de Formation au Patrimoine de Dijon.

- Diffusion des connaissances (communications, conférences, expositions, etc.)

- Liste des communications scientifiques

  • 2013 : Introduction sur le Magdalénien à navettes et à Lussac-Angles (G. Pinçon et P. Paillet) ; Bilan sur les datations (G. Pinçon, H. Valladas, C. Cupillard et P. Paillet) ; Le rôle de la couleur dans l’art pariétal : Roc-aux-Sorciers et grotte Blanchard (A. Abgrall et P. Paillet) ; Regards croisés sur la représentation animalière : choix thématiques et formels (C. Bourdier, P. Gaussein, P. Paillet et G. Pinçon). Communications collectives présentées à la DRAC de Franche-Comté (Besançon) dans le cadre des Séances de la Société Préhistorique Française (17-19 octobre 2013) sur le thème : « L’essor du Magdalénien. Aspects culturels, symboliques et techniques des faciès à « Navettes » et à « Lussac-Angles ».
  • 2013 : Construire et analyser la documentation : une démarche scientifique unificatrice. Communication présentée aux Rencontres Européennes du Patrimoine (colloque Art rupestre, territoires et sociétés) organisées par l’Institut National du Patrimoine et le Centre National de Préhistoire, Les Eyzies (26-28 septembre).
  • 2012 : Symbolic continuities and ruptures at the end of the late Ice Age in western Europe, from Magdalenian to Azilian Communication présentée dans le cadre de “the International Conference on Rock Art, 2012, Indira Gandhi National Centre For The Arts, New Delhi, Inde (conférencier invité). Juin 2012 : Espaces et territoires culturels dans le nord du Périgord à la fin du Tardiglaciaire. Communication présentée avec Elena Man-Estier dans le cadre des 3èmes Rencontres d’Art Rupestre organisées par le Centre National de Préhistoire (MCC). Musée National de Préhistoire (Les Eyzies-de-Tayac).
  • 2012 : Men and cultures at the end of the late ice age in the north of Perigord. Communication présentée avec Elena Man-Estier et Eric Robert dans le cadre de l’Intensive Program (Erasmus Mundus) aux Eyzies de Tayac.
  • 2012 : De nouvelles découvertes d’art mobilier laborien au Pont d’Ambon et à Rochereil (Dordogne). Communication présentée avec E. Man-Estier à l’Université de Bordeaux I dans le cadre des Séances de la Société Préhistorique Française sur le thème : « Les sociétés de l’Alleröd et du Dryas récent entre Atlantique et Méditerranée ».
  • 2012 : Le site azilien et magdalénien de Rochereil et la fin du Tardiglaciaire dans le nord du Périgord. Communication présentée dans le cadre des séminaires de l’équipe 3 (UMR 7194 Histoire naturelle de l’Homme préhistorique) le 13 janvier 2012 à l’Institut de Paléontologie Humaine.
  • 2011 : Apports, limites et potentiel des analyses micro-destructives pour l’identification de transformations anthropiques et de matière organique. Communication collective (Sophia Lahlil, Lucile Beck, Colette Vignaud, Nicolas Menguy, Matthieu Lebon, Juliette Langlois, Michel Menu, Patrick Paillet) présentée dans le cadre du colloque ANR-MADAPCA. MNHN et C2RMF, Paris, 16-18 novembre 2011.
  • 2011 : Les relevés graphiques et photographiques : Histoire et évolution. Communication présentée dans le cadre du colloque ANR-MADAPCA. MNHN et C2RMF, Paris, 16-18 novembre 2011.
  • 2011 : La Garenne et le Magdalénien « à navettes ». Communication collective (Patrick Paillet et Denis Vialou) présentée dans le cadre du colloque ANR-MADAPCA. MNHN et C2RMF, Paris, 16-18 novembre 2011.
  • 2011 : Le programme ANR-MADAPCA. Communication présentée dans le cadre du colloque ANR-MADAPCA. MNHN et C2RMF, Paris, 16-18 novembre 2011.
  • 2011 : Art pariétal et mobilier magdaléniens de la fin du Tardiglaciaire dans le nord du Périgord (Dordogne, France). Vocabulaire et grammaire formels. Communication présentée dans le cadre du symposium n°36 « L’image dans l’art mobilier et pariétal du Paléolithique européen ». XVI° Congrès de l’UISPP et XVI° congrès de la SAB, Florianópolis, Brésil, 4-10 septembre 2011.
  • 2011 : L’art rupestre gravé du rio Vermelho (Mato Grosso, Brésil) Communication présentée lors des 2èmes Rencontres d’art rupestre au Centre National de Préhistoire, Périgueux (« Les dimensions de l’art rupestre et mobilier. Regards croisés sur les échelles et les concepts d’analyse ».
  • 2010 : L’apport de la 3D dans l’art préhistorique : analyse et restitution des images et de leurs supports. Exemple croisés des sites de Blanchard (la Garenne) et la Marche. Communication présentée avec Eric Robert, Daniel Vigears et Nicolas Mélard lors des 2ème Journées Informatique et Archéologie de Paris (Université de Paris I).
  • 2006 : Nouvelles découvertes d’art rupestre au Mato Grosso, Brésil. Communication présentée au Musée de l’Homme (Paris) dans le cadre de la 23ème session du séminaire international Représentations préhistoriques.
  • 2001 : Le site de La Garenne à Saint-Marcel et le Magdalénien à navettes dans le contexte européen et L’art mobilier sur support lithique des gisements de La Garenne. Communications présentées dans le cadre du Colloque 6 du XIVe Congrès International de l’Union des Sciences Préhistoriques et Protohistoriques tenu du 02 au 09 septembre 2001 à l’Université de Liège, Wallonie (Belgique).
  • 1997 : Art rupestre au Mato Grosso (Brésil) ; recherches actuelles. Communication présentée au Musée de l’Homme (Paris) dans le cadre de la 14ème session du séminaire international Représentations préhistoriques.
  • 1995 : Art rupestre préhistorique du Mato Grosso (Brésil), découvertes et premières analyses. Communication présentée au Musée de l’Homme (Paris) dans le cadre de la 12ème session du séminaire international Représentations préhistoriques.
  • 1994 : Le bison dans l’art du Périgord magdalénien. Communication présentée au Musée de l’Homme (Paris) dans le cadre de la 11ème session du séminaire international Représentations préhistoriques.

- Liste des conférences publiques 2013 - L’art préhistorique dans les collections du Muséum : La place et le rôle du marquis de Vibraye. Conférence présentée au Musée de l’Homme (Grande Galerie de l’Evolution), Paris.

2013 - Du Magdalénien à l’Azilien : Continuités ou ruptures symboliques dans l’art mobilier. Conférence présentée au GERBAP (Groupe d’Etude et de Recherche du Bergeracois sur l’Art Pariétal Paléolithique), Saint-Germain-et-Mons.

2013 - L’image du renne dans l’art préhistorique Conférence présentée au Musée national de Préhistoire, Les Eyzies-de-Tayac.

2012 - Recherches dans la grotte de la Mairie à Teyjat (Dordogne). Conférence présentée dans le cadre du PCR « Peuplement et cultures à la fin du Tardiglaciaire dans le nord du Périgord, entre Dronne et Tardoire ». Mairie de Teyjat (Dordogne).

2012 - Les derniers symboles de l’art magdalénien en Périgord. Conférence présentée dans le cadre de la 9ème édition du « mois de la Préhistoire ». Musée d’Archéologie Nationale, Saint-Germain-en-Laye.

2012 - Les images de la Préhistoire. Conférence présentée dans le cadre des « Lundis de la Chapelle aux Saints ». Musée de l’Homme de Néandertal – La Chapelle aux Saints (Corrèze).

2012 - Au temps de Cro Magnon : l’art mobilier et l’art rupestre. Conférence présentée dans le cadre des Journées nationales de l’Archéologie sur le thème : « Cro Magnon » entre mythe et science. Grand Amphithéâtre du Muséum, Musée de l’Homme (cycle des conférences « Hors les murs »).

2012 - Des animaux à peindre. Conférences présentées pour les séniors de la Ville de Paris à l’Institut de Paléontologie Humaine sur le thème « Aux origines de l’Art ».

2011 - Art et Préhistoire en Périgord. Conférence présentée dans le cadre du cycle de conférences du Musée de l’Homme « hors les murs » à l’IPH – Société des Amis du Musée de l’Homme (Paris).

2011 - Abstraction et naturalisme dans l’art mobilier et pariétal paléolithiques. Conférence présentée au Groupe d’Etude et de Recherche du Bergeracois sur l’Art Pariétal Paléolithique (GERBAPP) à Saint-Germain-et-Mons (Dordogne).

2010 - L’art préhistorique : Peut-on parler d’évolution ? Conférence présentée au Musée d’Archéologie Nationale – Saint-Germain-en-Laye dans le cadre des « Journées de la Préhistoire ».

2010 - L’art préhistorique : art de brute ou art brut. Conférence présentée au CERP (Centre européen de recherches préhistoriques) – Vallon Pont-d’Arc (Ardèche).

2010 - Singularité de la représentation humaine au Paléolithique. Conférence présentée à l’Ecole d’Anthropologie de Paris – Maison des Associations – 75116 Paris.

2010 - Los primeros comportamientos simbólicos del hombre de la Préhistoria. Conférence présentée avec Elena Man-Estier à la Facultad de Humanidades y Ciencias de la Educación (Universidad de la Republica – Montevideo – Uruguay) dans le cadre du Programme d’échange ECOS-Sud (France-Uruguay)

2009 - L’art préhistorique : Peut-on parler d’évolution ? Conférence présentée au Musée de Préhistoire des Gorges du Verdon – Quinçon dans le cadre de la « Fête de la Science » (« Aux origines de la vie et de l’Univers »).

2009 - L’art pariétal et mobilier paléolithiques : du naturalisme à l’abstraction. Conférence présentée au Musée national de Préhistoire des Eyzies dans le cadre des célébrations du centenaire de la découverte de l’abri du Cap-Blanc (Dordogne).

2009 - El arte prehistórico. Conférence présentée au CERP (Institut de formation des professeurs) de la ville de Salto (Uruguay) dans le cadre du programme ECOS-Sud (Action N°U08H01) : Gestion et étude du patrimoine archéologique (art rupestre) dans le nord de l’Uruguay.

2009 - El arte prehistórico. Conférence présentée à la Faculté des Sciences humaines et de l’éducation (Université de la République d’Uruguay - Montevideo) dans le cadre du programme ECOS-Sud (Action N°U08H01) : Gestion et étude du patrimoine archéologique (art rupestre) dans le nord de l’Uruguay.

2009 - Le programme ECOS-sud Uruguay et les recherches préhistoriques en Uruguay. Conférence présentée aux élèves de Terminales du Lycée français (Jules Supervielle) de Montevideo (Uruguay).

2008 - L’image du bison dans l’art préhistorique. Conférence présentée lors de l’opération Sciences, fables et énigmes de la Préhistoire au Musée d’Archéologie Nationale (Saint-Germain-en-Laye).

2008 - De retour de mission au Mato Grosso, Brésil. Conférence présentée lors des Journées européennes du patrimoine à l’Institut de Paléontologie Humaine (Paris).

2008 - Le bison dans l’art pariétal magdalénien. Conférence présentée lors des Nocturnes de l’abri Pataud et du Musée National de Préhistoire des Eyzies-de-Tayac (Dordogne).

2007 - La nature avec l’Homme : les comportements symboliques. Conférence présentée lors des Journées scientifiques (18-20 juin 2007) du Muséum national d’Histoire naturelle.

2006 - L’art rupestre au Mato Grosso. Région de Rondonópolis. Conférence présentée à l’Université fédérale du Mato Grosso (Rondonópolis, Brésil).

2006 - L’art préhistorique en Europe. Conférence présentée à l’Université de Laval (Mayenne).

2006 - L’art préhistorique à l’époque de l’Homme de Cro-Magnon. Conférence présentée à l’École Léonard de Vinci d’Ermont (Val d’Oise).

2006 - Nouvelles découvertes d’art rupestre au Mato Grosso, Brésil. Conférence présentée au Rotary Club d’Argenton-sur-Creuse (Indre).

2005 - Le musée d’Argentomagus et ses nouvelles publications. Conférence présentée dans le cadre des Plumes de l’Histoire, conférences organisées par l’Association Le Cercle d’Histoire d’Argenton (Indre).

2005 - Art et Préhistoire. Conférence présentée dans le cadre du salon du livre de Rivarennes (Indre).

2004 - L’art mobilier sur supports lithiques de la Garenne (Saint-Marcel, Indre). Communication présentée lors du colloque Le Magdalénien à navettes en Europe (Pléniglaciaire et Tardiglaciaire), Argenton-sur-Creuse (7-9 octobre 2004).

2004 - L’art rupestre au Mato-Grosso (Brésil). Conférence présentée à l’Université de Lettres de Neuchâtel (Suisse).

2001 - La Garenne et la Préhistoire régionale. Conférence présentée à la Médiathèque municipale de Tournon-Saint-Martin (Indre).

2001 - Le bison dans tous ses états. Conférence présentée dans le cadre des Archéo-Jeux (Championnat d’Europe de tir à l’arc et au propulseur à Saint-Rémy-sur-Creuse, Vienne et au Grand-Pressigny, Indre-et-Loire) organisés par les Amis du Musée du Grand-Pressigny (Indre-et-Loire).

2001 - Préhistoire de la vallée de la Creuse, travaux anciens et recherches futures. Conférence présentée dans le cadre du Centre de Recherche, d’Études et de Documentation de l’Indre au Centre Universitaire de Châteauroux (Indre).

2001 - L’art rupestre au Mato Grosso, Brésil. Conférence présentée dans le cadre des vendredis du Musée archéologique d’Argentomagus (Saint-Marcel, Indre).

2000 - L’art paléolithique dans le Centre de la France. Conférence présentée avec Denis Vialou dans le cadre des vendredis du Musée archéologique d’Argentomagus (Saint-Marcel, Indre).

2000 - L’art paléolithique en Europe. Conférence présentée à la faculté des Sciences Humaines de l’université Blaise Pascal – Clermont II à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).

2000 - Animal sacré, animal consommé dans l’art paléolithique. Conférence présentée dans le cadre de l’exposition à table avec Cro-Magnon au Musée d’Art et d’histoire naturelle de Châteaudun (Eure-et-Loir).

2000 - Le site paléolithique de La Garenne à Saint-Marcel (Indre) : Travaux anciens, recherches actuelles et perspectives futures. Conférence présentée dans le cadre des Plumes de l’Histoire, conférences organisées par l’Association Le Cercle d’Histoire d’Argenton (Indre).

2000 - L’art paléolithique en Europe. Conférence présentée dans le cadre d’un stage de formation l’aventure de l’écriture à l’Institut Universitaire de Formation des Maîtres de Châteauroux (Indre).

2000 - Le vêtement de la Préhistoire à l’âge des métaux. Conférence présentée avec Michel Parotin (Enseignant) dans le cadre des mardis du Musée de la Chemiserie et de l’Élégance masculine (Argenton-sur-Creuse, Indre).

2000 - Art rupestre paléolithique et post-paléolithique en péninsule ibérique. Conférence présentée dans le cadre des conférences du déjeuner de la Société des Amis du Musée de l’Homme (Paris).

1999 - Le bison dans l’art paléolithique. Conférence présentée dans le cadre des vendredis du Musée archéologique d’Argentomagus (Saint-Marcel, Indre).

1999 - L’art pariétal en péninsule ibérique. Conférence présentée dans le cadre de la 80ème session d’été (Aux origines de l’art dans le midi de la France et dans la péninsule ibérique) de l’Ecole Antique de Nimes.

1998 - L’art du paléolithique supérieur. Conférence présentée à l’Ecole supérieure d’art de Grenoble.

1995 - Les arts de la Préhistoire. Conférence présentée à la Faculdade de Ciências e Letras de Bragança Paulista (État de São Paulo - Brésil).

1995 - Le site solutréen de Fressignes (Indre). Conférence présentée dans le cadre de la 10ème session du stage de Techniciens de fouilles archéologiques.

1991 - Art et Préhistoire. Conférence présentée dans le cadre du 7ème Festival international du film scientifique de Palaiseau, autour du thème : Rencontre avec l’archéologie. Le passé et ses beaux restes ... à découvrir.

1989 et 1990 - Les 25 dernières années de recherches en Préhistoire. Panorama des grandes séquences et des sites préhistoriques en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient. Cycle de 4 conférences présentées à l’Université Paris-Nord - Bobigny (Unité de recherche et de formation, santé, médecine, biologie humaine).

- Colloques 2011 - Directeur et responsable scientifique du colloque ANR – MADAPCA micro-analyses et datations de l’art préhistorique dans son contexte archéologique, Muséum national d’Histoire naturelle, Grande Galerie de l’Evolution - Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France, Palais du Louvre - Paris (16-18 novembre 2011).

2008 - Membre du comité d’organisation du colloque Représentations préhistoriques : images du sens, dirigé par Denis Vialou (Muséum national d’Histoire naturelle), Musée de l’Homme, Paris (18-20 juin 2008).

2004 - Co-directeur du colloque Données récentes sur le Magdalénien de « la Garenne » (Saint-Marcel, Indre). La place du Magdalénien « à navettes » en Europe (Pléniglaciaire/Tardiglaciaire), avec Denis Vialou et Jackie Despriée (Muséum national d’Histoire naturelle), Musée archéologique d’Argentomagus, Argenton-sur-Creuse (7-9 octobre 2004).

2001 - Coordinateur du colloque et symposium « le site de La Garenne à Saint Marcel (Indre) et la question du Magdalénien à navettes » présenté dans le cadre du XIVe Congrès de l’Union Internationale des Sciences Préhistoriques et Protohistoriques (UISPP) (02 - 09 septembre 2001), Université de Liège (Wallonie, Belgique).

- Activités de médiation culturelle 2006 – 2010 - Animations durant la Fête de la Science au Musée de l’Homme (Paris) sur le thème : Art pariétal paléolithique.

- Expositions Avril 2013 - Avril 2014 - Responsable scientifique (en collaboration avec Laurent Chiotti, Elena Man-Estier et Frédéric Plassard) de l’exposition-dossier Le programme MADAPCA – Micro-analyses et datations de l’art préhistorique dans son contexte archéologique, Grotte de Rouffignac (Dordogne).

Juin 2005 - Décembre 2005 - Commissaire de l’exposition Jean-Claude Golvin : Peintre de la Gaule romaine, Musée archéologique d’Argentomagus (Saint-Marcel, Indre).

Juin 2004 - Décembre 2004 - Commissaire de l’exposition Préhistoire du val de Creuse en Berry, Musée archéologique d’Argentomagus (Saint-Marcel, Indre).

Juin 2003 - Décembre 2003 - Commissaire de l’exposition Leçons d’histoire : images de nos ancêtres dans les livres d’école, Musée archéologique d’Argentomagus (Saint-Marcel, Indre).

Juillet 2002 - Novembre 2002 - Commissaire avec Françoise Dumasy (Université Paris 1) de l’exposition Argentomagus : Nouveau regard sur la ville antique, Musée archéologique d’Argentomagus (Saint-Marcel, Indre).

Juin 2001 - Novembre 2001 - Commissaire de l’exposition A la recherche du métal perdu, Musée archéologique d’Argentomagus (Saint-Marcel, Indre).

Juin 2000 - Novembre 2000 - Commissaire de l’exposition Premiers artistes préhistoriques dans le Centre de la France, Musée archéologique d’Argentomagus (Saint-Marcel, Indre).

Octobre 1997 - Participation à l’exposition La naissance de l’Art en Europe patronnée par l’Union Latine et organisée au Musée Archéologique de Dijon (Côte-d’Or).

1996 et 1997 - Conseiller scientifique et participation à la création du principal musée européen consacré au bison et inauguré en Juin 1997 sur la réserve animalière de Sainte-Eulalie (Lozère).

- Autres activités de diffusion 2012 - Participation à l’émission « On n’est pas que des cobayes ». France 5.

2012 - Participation au film-documentaire « Descente : un passage à travers le temps » réalisé par Rob Hope. Montagne TV et Y.N Productions.

2012 - Invité à l’Emission « Le Salon noir » animé par Vincent Charpentier – France-Culture : Quand le mammouth gambadait dans la steppe française : Archéologie, histoire et génétique du pachyderme.

2007 - Invité à l’émission Rendez-vous parisiens animée par Victoria Man – Radio Aligre (FM 93.1, Paris) : La fête de la science au Musée de l’Homme.

2007 - Participation à une émission TV Complément Terre - Direct 8. Sujet : Sur les traces des mammouths en collaboration avec Stéphane Péan (Muséum National d’Histoire Naturelle).

2003 - Dans le cadre d’une série de reportages Image et Science, diffusée par France 5, en co-production France 5 – CNRS, réalisation d’un film Autoportraits des origines (réalisation Jean-Pierre Mirouze).

2003 - Création et réalisation d’un DVD et d’un film vidéo consacré aux leçons d’histoire dans les livres d’école primaire du XIXème siècle à nos jours (film accompagnant l’exposition Leçons d’histoire : images de nos ancêtres dans les livres d’école.

2002 - Création et réalisation d’un DVD et d’un film vidéo consacré à l’histoire des recherches archéologiques à Argentomagus (Saint Marcel, Indre) (film accompagnant l’exposition Argentomagus : Nouveau regard sur la ville antique.

2000 - Création et réalisation d’un film vidéo consacré à l’émergence de l’art dans la préhistoire (vidéo accompagnant l’exposition Premiers artistes préhistoriques dans le Centre de la France.

1995 - Participation à la réalisation d’un film vidéo sur les fouilles et l’art rupestre du Mato Grosso et sur la mission archéologique internationale dirigée par Agueda Vilhena-Vialou et Denis Vialou (Muséum National d’Histoire Naturelle).

1995 – 1997 - Interventions en milieu scolaire (région de Dijon) sur des questions relatives à l’Archéologie et notamment à la Préhistoire.

- Charge de collections

2011 – 2014 - Responsable de l’étude, de l’inventaire, du récolement et de la conservation préventive des collections d’art mobilier paléolithique du marquis Paul de Vibraye conservées au Muséum national d’Histoire naturelle (Paris). Ouvrage en préparation.

2009 – 2012 - Responsable de l’étude, de l’inventaire, du récolement et de la conservation préventive des collections d’art mobilier paléolithique et de parures conservées en Galerie de Paléontologie (Département Histoire de la Terre) du Muséum national d’Histoire naturelle (Paris).

2008 – 2012 - Chargé de conservation des collections d’art préhistorique (relevés d’art rupestre et pariétal) du Département de Préhistoire du Muséum national d’Histoire naturelle (Musée de l’Homme et Institut de Paléontologie Humaine).

2007 – 2012 - Responsable de l’étude, de l’inventaire, du récolement et de la conservation préventive des collections d’art mobilier paléolithique et de parures conservées à l’Institut de Paléontologie Humaine (Paris).

2007 – 2010 - Collaborateur scientifique pour le compte du Musée des Confluences (Musée des Sciences et des Sociétés de Lyon). Réalisation d’une étude scientifique et de mise en valeur d’une collection d’objets d’art mobilier (La Colombière, Ain) dans le cadre de l’exposition de synthèse et de références du nouveau musée : Qui sommes-nous ? Travail sur le thème les rapports de l’humain et des autres animaux du programme muséologique.

1999 - Tri, inventaire, classement, récolement et informatisation de la documentation (manuscrits, publications, photographies, etc.) et du mobilier provenant des fouilles du Docteur Jacques Allain à la Garenne (1946-1976) (industrie lithique, industrie osseuse, art mobilier, parure, faune, etc.). Musée archéologique d’Argentomagus (Saint Marcel, Indre).

- Responsabilités administratives et scientifiques

- Responsabilités scientifiques 2012 – 2014 - Membre du Conseil scientifique de l’exposition « La Madeleine - Laugerie-Basse, 150 ans de découvertes d’art mobilier paléolithique » - Musée National de Préhistoire (RMN), Les Eyzies-de-Tayac (Dordogne).

2012 – 2014 - Titulaire de l’autorisation de Projet Collectif de Recherche – « Peuplements et cultures à la fin du Tardiglaciaire dans le Nord du Périgord, entre Dronne et Tardoire », Programme P11.

Depuis 2012 - Membre du Conseil scientifique du nouveau Musée de l’Homme (Palais de Chaillot, Paris).

Depuis 2012 - Membre du Comité scientifique de la production multimédia « Sculptures de la Préhistoire. Les abris paléolithiques », Collection « Grands sites archéologiques », Ministère de la Culture et de la Communication.

2011 - Titulaire de l’autorisation de Prospection thématique – « Peuplements et cultures à la fin du Tardiglaciaire dans le Nord du Périgord, entre Dronne et Tardoire ».

2009 – 2011 - Responsable scientifique français du programme ECOS-Sud (Action N°U08H01) : Gestion et étude du patrimoine archéologique (art rupestre) dans le nord de l’Uruguay. Programme de 3 ans (2009-2011) qui associe le Département de Préhistoire du Muséum national d’Histoire naturelle (France) et l’Université de la République d’Uruguay à Montevideo (Faculté des sciences humaines et de l’éducation).

2009 – 2011 - Titulaire des autorisations de Prospection et relevé d’art rupestre n°2009-52, n°2010-46 et n°2011-56 - grotte de Rouffignac (Dordogne) et n°2009-54, n°2010-48 et n°2011-57 – grotte de Font-de-Gaume (programme P9 – Art paléolithique et épipaléolithique) dans le cadre du Programme Blanc « MADAPCA » de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

2009 – 2010 - Titulaire des autorisations de Prospection et relevé d’art rupestre n°2009-53 et n°2010-47 – grotte de Villars (Dordogne) (programme P9 – Art paléolithique et épipaléolithique) dans le cadre du Programme Blanc « MADAPCA » de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

2009 – 2011 - Titulaire de l’autorisation de Prospection et relevé d’art rupestre pour la grotte Blanchard (La Garenne, Indre) (programme P9 – Art paléolithique et épipaléolithique) dans le cadre du Programme Blanc « MADAPCA » de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

2007 – 2012 - Coordinateur général et responsable scientifique du Programme Blanc « MADAPCA » de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) : Micro-analyses et datations de l’art préhistorique dans son contexte archéologique. Programme de 4 ans (2008-2012), financé par l’ANR, qui associe le Département de Préhistoire du Muséum national d’Histoire naturelle, le Centre National de Préhistoire (Jean-Michel Geneste), le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France (Michel Menu) et le Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (Hélène Valladas).

Depuis 2006 - Coordinateur des thèmes de recherche liés à l’étude des comportements symboliques en Europe au Pléistocène supérieur et en Amérique du sud au sein de l’UMR 7194 (Histoire naturelle de l’Homme préhistorique), Département de Préhistoire du Muséum national d’Histoire naturelle.

2007 - Coordinateur de la Session n°3 Art préhistorique de l’Amérique latine. 1ères journées d’archéologie ibéro-américaine – Centre de Préhistoire de l’Institut Polytechnique de Tomar – Musée d’art préhistorique de Mação (Portugal).

1999 – 2004 - Co-Directeur du Projet Collectif de Recherches (PCR) Préhistoire de la vallée moyenne de la Creuse : les grottes de la Garenne avec Denis Vialou, Jackie Despriée, Robert Gageonnet et André Rigaud.

1993 – 2013 - Co-directeur (avec Denis Vialou – Muséum national d’Histoire naturelle) du programme de recherche Art rupestre et territoires culturels au Mato Grosso - région du rio Vermelho – Cité de pierre (Rondonópolis - État du Mato Grosso – Brésil).

- Responsabilités administratives, expertises, etc. 2013 - Rapporteur pour le compte de la Commission Nationale des Monuments Historiques (6ème section) : Dossier grotte JOVELLE (Dordogne).

Depuis 2013 - Expert compétent en matière de mobilier archéologique (Paléolithique et art préhistorique) auprès du Conseil National de la Recherche Archéologique (CNRA). Arrêté de nomination du 29 mai 2013.

2013 - Expert pour le Conseil de Recherches en Sciences Humaines du Canada (Social Sciences and Humanities Research Council of Canada).

2012 - Rapporteur pour le compte de la Commission Nationale des Monuments Historiques (6ème section) : Dossier grotte CUSSAC (Dordogne).

2012 – 2016 - Membre (personnalité qualifiée) nommé de la Commission Nationale des Monuments Historiques (membre titulaire de la 6ème section : « Classement des grottes ornées et travaux sur les grottes ornées classées. »).

2012 - Mission d’expertise sanitaire sur l’état de conservation de l’art rupestre amérindien du plateau guyanais (Guyane française) à l’invitation de la DRAC et du SRA Guyane. Mission effectuée en collaboration avec Elena Man-Estier (conservatrice du patrimoine au Centre National de Préhistoire).

Depuis 2012 - Expert pour le compte du Conseil Régional d’Aquitaine sur « l’Appel à Projets Recherche 2012 ».

Depuis 2010 - Expert pour le Comité Français d’Evaluation de la Coopération Universitaire et Scientifique avec le Brésil (COFECUB-CAPES), Université Paris 13.

- Responsabilités éditoriales Depuis 2013 - Membre du Comité de rédaction de la revue Paleo (revue d’archéologie préhistorique) – Rang A.

Depuis 2012 - Rapporteur pour Arts Open Access Journals (Basel, Switzerland).

Depuis 2012 - Membre du Comité de lecture de la revue Préhistoire du Sud-Ouest.

Depuis 2011 - Membre du Comité Scientifique de la revue Anuario de Arqueología, éditions du Departamento de Arqueología, Instituto de Ciencias Antropológicas, Facultad de Humanidades y Ciencias de la Educación. Universidad de la República (Montevideo, Uruguay).

Depuis 2010 - Membre du Comité de lecture du Bulletin de la Société Préhistorique Française.

Depuis 2010 - Membre du Comité de lecture de la revue L’Anthropologie, Elsevier.

Depuis 2007 - Membre du Comité de rédaction de la revue Gallia-Préhistoire, éditions du CNRS.

2001 – 2012 - Membre du Comité scientifique et du comité de rédaction de la Revue archéologique du Centre de la France, FERAC.

Depuis 2001 - Membre du Comité de lecture de la revue Paleo (SAMRA – Musée national de Préhistoire, Les Eyzies).

2001 – 2012 - Membre de la Fédération pour l’édition de la Revue archéologique du Centre de la France.

Publications Récentes

2013 - Paillet P. et Man-Estier E. De nouvelles découvertes d’art mobilier laborien dans le nord du Périgord. Actes des séances de la Société Préhistorique Française – « les sociétés de l’Alleröd et du Dryas récent entre Atlantique et Méditerranée » -, Bordeaux mai 2012 (soumis et accepté).

2013 - Man-Estier E. et Paillet P.. Rochereil et l’art magdalénien de la fin du Tardiglaciaire dans le nord du Périgord (Dordogne, France). (in) Expressions esthétiques et comportements techniques au Paléolithique, Actes des sessions thématiques 36 et 37, XVIème congrès mondial de l’UISPP-XVIème congrès SAB (4-10 septembre 2011, Florianópolis, Brésil), Edité par M. Groenen, BAR International Series, 2496, Vol.3, Archaeopress, Oxford, p.7-36.

2013 - Man-Estier E. et Paillet P.. Réflexions sur le réalisme et le naturalisme dans l’art préhistorique. L’exemple de l’ours. (in) Expressions esthétiques et comportements techniques au Paléolithique, Actes des sessions thématiques 36 et 37, XVIème congrès mondial de l’UISPP-XVIème congrès SAB (4-10 septembre 2011, Florianópolis, Brésil), Edité par M. Groenen, BAR International Series, 2496, Vol.3, Archaeopress, Oxford, p.73-86.

2013 - Paillet P. et Man-Estier E. Du vivant à sa représentation. Les animaux gravés de la grotte de la Mairie à Teyjat. Les Dossiers d’Archéologie, n°358, Juillet-Août 2013, p.22-27.

2012 - Paillet P.. Men and cultures at the end of the late Ice age in the north of Perigord : continuities and ruptures. Pré-Actes (Session papers) International Conference on Rock Art, 06-13 December, 2012, Understanding Rock Art in Context, Indira Gandhi National Centre For The Arts, New Delhi, Inde, p.54-65.

2011 - Paillet P., Cabrera Pérez L. et Man-Estier E. Préhistoire et art rupestre dans le nord de l’Uruguay. De nouveaux programmes d’étude, de conservation et de valorisation. L’Anthropologie, vol.115, n°3-4, juin-octobre 2011, Elsevier, Paris, p.549-565.

2011 - Paillet P.. Le mammouth de La Madeleine (Tursac, Dordogne) dans son siècle et aujourd’hui. PALEO, Tome 22, Décembre 2011, p.223-270.

2010 - Paillet P. L’art rupestre gravé du rio Vermelho (Rondonópolis, Mato Grosso, Brésil). De nouvelles découvertes dans l’abri Morro Solteiro. Anthropologie, International Journal of the Science of Man, Moravian Museum, Anthropos Institute, Brno, Czech Republic, Volume XLVIII / Issue 3, p.209-230.

2010 - Paillet P. et Man-Estier E. Les œuvres d’art de l’abri magdalénien de la Colombière (Neuville-sur-Ain, Ain). Nouvelle étude d’une collection majeure de l’art mobilier paléolithique. Bulletin Préhistoire du Sud-Ouest, Tome 18 – 2010/1, p.35-104.

2006 - Paillet P.. Les arts préhistoriques. Collection « Histoire », Éditions Ouest-France, Rennes, 127 pages.

Recherches en cours

  • Depuis 2011 : Programme de « Prospection thématique » et « Projet Collectif de Recherche » - Peuplements et cultures de la fin du Tardiglaciaire dans le Nord du Périgord, entre Dronne et Tardoire

A la fin du Tardiglaciaire, la transition entre Magdalénien et Azilien constitue un phénomène complexe en réponse à la transformation et la différenciation des milieux. Il est plus fréquent de lire ou d’entendre que cette période de transition a été marquée par une certaine parcellisation culturelle, sur des territoires de plus en plus cloisonnés, que par la mise en place de réseaux d’échanges sur des territoires ouverts. On pense aussi que l’évolution et les transformations technologiques et palethnologiques entre les différents groupes de la fin du Tardiglaciaire ont été importantes. Il convient donc de s’interroger sur ces notions de continuité ou de rupture culturelle qui structurent la plupart des recherches en Préhistoire. Dans le Périgord septentrional, entre la haute vallée de la Dronne et celle de la Tardoire, une dizaine de sites (habitats et grottes ornées) possèdent des séquences très complètes de cette période de transition. Ils constituent pour la plupart des sites de référence (industries lithique et osseuse, art mobilier et pariétal, faune, etc.) dont la relecture et le réexamen s’imposent, notamment au niveau de leurs séries archéologiques. Afin d’étudier la dimension territoriale de ces occupations, de mesurer leurs mobilités et la nature des échanges potentiellement établis vers le Sud du Périgord autant que vers le Nord et l’Ouest charentais par les axes naturels que sont la Dordogne et la Charente, nous nous intéressons aux comportements techniques et de subsistance et aux systèmes de représentations des différents groupes préhistoriques. Dans un territoire où la conjonction art mobilier et art pariétal est exceptionnelle, l’étude des comportements symboliques et leur comparaison avec ceux du Magdalénien moyen notamment doit être une source documentaire précieuse. Dans un second temps, nous tenterons de caractériser et de comparer ces comportements et ces productions avec ceux des groupes contemporains du bassin de la Dordogne. En corrélant les circulations d’objets, de matières premières et de symboles mobiliers et pariétaux, dans une perspective de vision dynamique des sociétés préhistoriques, nous souhaitons proposer une géographie humaine et culturelle de la transition Magdalénien – Azilien dans le Paléolithique final du haut Périgord. Cette recherche transdisciplinaire a été récemment initiée par le réexamen des séries mobilières de références issues des fouilles anciennes de P.-E. Jude dans les niveaux magdaléniens et aziliens de la grotte de Rochereil. Problématique scientifique L’implantation des entités magdaléniennes supérieures et finales, aziliennes et laboriennes dans le Nord du Périgord est forte. Les sites que nous souhaitons étudier possèdent des séquences très complètes de ces différentes périodes et constituent pour la plupart des sites de référence dont la relecture et le réexamen s’imposent. Il est souvent dit qu’une certaine parcellisation culturelle marque cette période de transition, caractérisée par des adaptations à des milieux de plus en plus différenciés. Ces adaptations auraient contribué à désorganiser la stabilité et les équilibres établis au Magdalénien moyen. Ce sont ces dynamiques culturelles, caractéristiques de la régionalisation magdalénienne supposée, et peut-être même azilienne, que nous nous efforcerons de caractériser. Finalement, ces entités montrent-elles une régionalisation (territoires plus ou moins cloisonnés), ou, au contraire, les territoires sont-ils ouverts, propres à la mise en place de réseaux d’échanges ? Pour répondre à ces interrogations, nous étudierons les comportements techniques et de subsistance et les systèmes de représentations (comportements symboliques) des groupes magdaléniens. Nous tenterons de les caractériser et de les comparer à ceux des premiers groupes aziliens et laboriens. L’évolution et les transformations technologiques et palethnologiques probables entre les différents peuplements de la fin du Tardiglaciaire dans cette région seront mesurées et comparées aux données déjà connues sur les peuplements contemporains du bassin de la Dordogne (abri Morin, Lalinde [la Roche, le Soucy, Gare de Couze], Limeuil, Laugerie-Basse, la Madeleine, etc…). Nous pourrons ainsi aborder la dimension territoriale de ces occupations, de leurs mobilités et de la nature des échanges et des contacts potentiellement établis vers le Sud du Périgord autant que vers le Nord et l’Ouest charentais par les axes naturels de communication que sont les réseaux hydrographiques de la Dordogne et de la Charente. En corrélant les circulations d’objets, de matières premières et de symboles mobiliers et pariétaux, dans une perspective de vision dynamique des sociétés, nous souhaitons proposer une géographie humaine et culturelle de la transition Magdalénien – Azilien dans le Paléolithique final du haut Périgord. Enfin, du point de vue des comportements symboliques, dans un territoire où la conjonction art mobilier et art pariétal est exceptionnelle, nous tenterons de mesurer en quoi les systèmes de représentations mobilières et pariétales sont en continuité ou en rupture, entre elles et avec les périodes antérieures (Magdalénien moyen). Quelles sont les différences thématiques entre magdalénien moyen et supérieur et entre supérieur et final ? Y’a-t-il des balancements quantitatifs entre représentations géométriques ou abstraites et animalières ? Finalement y’a-t-il continuité ou rupture avec le monde du Magdalénien moyen ?

Le programme de recherche, initié sous la forme d’une prospection thématique et développé aujourd’hui dans le cadre d’un Projet Collectif de Recherche, s’articule en quatre phases :

  1. Relecture et études comparées des séries archéologiques du Magdalénien supérieur/final et de l’Azilien des sites/habitats du nord du Périgord, entre Dronne et Tardoire (Rochereil, Pont d’Ambon, La Peyzie, Le Fourneau-du-Diable, les Rebières (grotte des Oiseaux), Font-Bargeix, La Mairie et Mège).
  2. Relecture et études comparées des quatre grottes ornées supposées contemporaines des sites/habitats (La Croix, Font-Bargeix, Fronsac, La Mairie).
  3. Opérations archéologiques de terrain à Rochereil et La Peyzie sous la forme d’un tamisage des déblais des fouilles anciennes (P.-E. Jude notamment) et d’opérations de sondages.
  4. Poursuite des prospections de terrain dans les secteurs « Pont d’Ambon-Rochereil-La Peyzie » et « vallon des Rebières ».
  • De 1992 à 2013 : Art rupestre et territoires culturels au Mato Grosso (région du rio Vermelho et de la Cité de pierre).

Les programmes en cours de l’UMR 7194 appliqués à l’art préhistorique amplifient l’analyse de la diversité des représentations et des comportements symboliques de Homo sapiens à travers le monde et plus particulièrement en Amérique du sud. Depuis 1993 j’insère ma recherche dans la thématique art rupestre/territoires en co-dirigeant avec Denis Vialou (Muséum national d’Histoire naturelle) un important programme consacré à l’art rupestre au Brésil, dans le sud de l’état du Mato Grosso (Région de Rondonópolis), plus précisément sur un territoire de 75 km² situé le long du Rio Vermelho, en marge du Pantanal. Ce programme se situe dans le cadre scientifique et institutionnel de la mission franco-brésilienne L’Homme fossile et ses paléoenvironnements dans le bassin du Paraná dirigée par Agueda Vilhena-Vialou (Muséum national d’Histoire naturelle). Elle associe le Muséum national d’Histoire naturelle (Paris) et l’Université de São Paulo (Brésil). Les prospections effectuées sur place depuis 20 ans ont permis la découverte de nombreux habitats préhistoriques, fouillés ou en cours de fouilles, datés pour la grande majorité entre 4 000 et 1 000 ans avant le présent et de plus d’une centaine de parois, d’abris et de grottes ornées de gravures et de peintures creusés au pied des affleurements gréseux ruiniformes occupés par une végétation de type cerrado qui constituent le paysage naturel des échancrures du plateau continental. L’équipe scientifique de cette mission est pluridisciplinaire, son objectif étant de caractériser à l’échelle régionale et au niveau de chaque site la nature et les spécificités de ces multiples occupations préhistoriques de la région dans leurs comportements notamment techniques, économiques, culturels et symboliques, mais aussi dans leur contexte territorial, différencié et segmenté à l’échelle locale, mis en comparaison avec d’autres territoires plus lointains également prospectés et étudiés par nos collègues brésiliens. Outre l’analyse cursive de sites rupestres isolés, plus d’une centaine de sites groupés dans la région de la Cité de pierre sont en cours d’étude ou complètement étudiés (certains publiés). L’analyse (SIG) de la distribution géographique des quelques 150 sites rupestres découverts dans cette région (cartographie assistée par ordinateur), couplée à l’analyse des chaînes opératoires des matériaux lithiques et des céramiques et aux analyses spatiales des habitats en fouilles conduit à identifier et caractériser la fonction collective, sociale et culturelle, de l’art rupestre dans l’appropriation des espaces naturels, pour leur gestion territoriale et pour le processus identitaire des groupes.

  • De Novembre 2007 à mai 2012 : Programme ANR « MADAPCA » - Micro-analyses et datations de l’art préhistorique dans son contexte archéologique

Les découvertes de plus de 350 grottes, abris et sites rupestres ornés, et de milliers d’objets gravés ou sculptés dans le Paléolithique supérieur d’Eurasie ont révélé la richesse et la complexité des comportements symboliques des premiers Homo sapiens sapiens (Cro-Magnon). Beaucoup de grottes connues en Europe occidentale, notamment dans le sud de la France et la région cantabrique, et des objets ornés découverts dans des centaines de sites de la Sibérie au Portugal ont été anciennement étudiés mais rarement dans une perspective multidisciplinaire. Les synthèses d’Henri Breuil ou André Leroi-Gourhan ont jeté les bases d’une approche chrono-stylistique et sémantique des systèmes de représentations paléolithiques, critiquée ou invalidée aujourd’hui. Depuis les années 1980, l’étude de l’art préhistorique a évolué : retour à l’analyse détaillée et contextuelle des œuvres, introduction des méthodes de datations, d’analyses physico-chimiques des tracés peints et technologiques et macroscopiques des tracés gravés. Dans le domaine de l’art pariétal, les recherches pluridisciplinaires se sont imposées. Pour connaître l’usage et la fonction des sites, une archéologie des grottes ornées s’est structurée (fouilles, études et analyses des environnements, modes de déplacement, occupation et exploitation, …). L’étude des œuvres s’est enrichie par l’analyse détaillée des styles et des techniques, par les micro-analyses citées ci-dessus et par l’expérimentation qui fournit des référentiels objectifs à la plupart de ces études technologiques. L’analyse physico-chimique des pigments a été appliquée dans certaines grottes du Quercy, du Périgord, des Pyrénées, de Bourgogne et de Mayenne. Elle a permis de déterminer les matières colorantes, leur origine géologique et géographique et leurs constituants (liants, charges, minéraux traces). Parfois, elles nous renseignent sur les étapes de réalisation. Elles peuvent aussi détecter la présence de matière organique résiduelle, ouvrant des perspectives de datations radiométriques. En révélant la complexité et la variété de composition et de fabrication des pigments utilisés par l’homme, elle a permis aussi d’envisager l’existence de véritables pratiques ou traditions techniques picturales. L’analyse technologique et expérimentale des tracés gravés et peints vise à reconstituer la genèse des traits et le comportement gestuel de l’artiste. Ces recherches nécessitent des moyens d’investigation sophistiqués (MEB, microtopographie, …). D’abord appliquées à l’art mobilier, elles permettent par exemple de mesurer le nombre et le type d’outils utilisés, le nombre et la direction des passages d’outils, l’ordre et la nature des superpositions, … Elles apportent une vision globale des techniques ou des gestes de l’artiste. Elles servent à construire des hypothèses interprétatives et enrichissent notre connaissance de l’art préhistorique. Enfin, les enregistrements graphiques et photographiques, c’est-à-dire les relevés, ont beaucoup évolué avec le développement de la photographie et des techniques d’acquisition 2D et 3D, de traitement et de stockage numériques-informatiques des images. Les relevés sont devenus plus objectifs et analytiques, et surtout sans impact sur les supports. Une grande partie de l’art mobilier actuellement connu est dépourvu de contexte stratigraphique et chronologique précis. La datation de l’art pariétal par contact avec des couches d’habitats datées, par obturation de la cavité ou par la présence d’éléments issus des parois ornées et reposant au sein de couches archéologiques est exceptionnelle ou rarement démontrée de façon certaine. On connaît aussi les limites des études sur les rapports stylistiques entre objets décorés découverts en stratigraphie et figures pariétales, et plus globalement des approches stylistiques pratiquées durant une grande partie du XXe siècle. La datation carbone 14 en spectrométrie de masse par accélérateur a donné une impulsion nouvelle à l’étude de l’art pariétal en permettant de dater directement les tracés réalisés avec du charbon de bois, sans les altérer de façon notable. Si certaines datations relatives à la période magdalénienne (Niaux, Altamira, …) étaient en accord avec la chronologie stylistique, d’autres dates (Cougnac, Pech-Merle, Cosquer, Mayenne-Sciences) ont prouvé l’existence d’une activité artistique importante dès le Gravettien. Enfin, les dates obtenues sur plusieurs dessins de Chauvet (Aurignacien) ont repoussé plus loin les origines de l’art et ont montré que cet art n’avait pas évolué d’une manière linéaire du simple au complexe. L’application de la spectrométrie de masse par accélérateur (AMS) à une certaine partie de l’art pariétal paléolithique a donc soulevé des interrogations sur les approches chronologiques plus traditionnelles. Les dates obtenues aujourd’hui dans des grottes en France et en Espagne contribuent à étoffer et parfaire le cadre chronologique de l’évolution de l’art au Paléolithique. Mais il reste encore bien fragile du fait du poids des interprétations. Jusqu’à présent cependant, la plupart de ces analyses nécessitaient des opérations (prélèvements, empreintes, …) susceptibles d’altérer les œuvres. Il convient de réfléchir à l’innocuité de nos interventions futures. Les données analytiques et les datations actuelles ont révélé le fort potentiel de ces nouveaux champs d’investigation et l’intérêt de les associer aux autres études, basées sur l’évolution des styles, des techniques, sur l’étude des thèmes et de leurs liaisons, … Dans ce sens, l’analyse directe (in situ) des représentations, des dispositifs pariétaux et de leur environnement archéologique doit continuer à fonder contextuellement les micro-analyses et les datations. Cette chaîne méthodologique est importante car elle met en valeur les micro-analyses en les cadrant et créée les conditions d’un travail concerté en équipe. Avec la création d’un groupe pluridisciplinaire associant le Département de Préhistoire du Muséum national d’Histoire naturelle, Le Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France (C2RMF), le Centre National de Préhistoire (CNP) et le Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (LSCE), notre projet propose donc de développer une nouvelle méthodologie d’étude des sites et des objets ornés qui soit à la fois efficace, fiable et normative en matière d’analyse et de conservation. Il se fixe pour objectif : 1) d’utiliser les nouveaux développements technologiques, notamment les appareils portables, permettant d’effectuer des analyses et des enregistrements photographiques et numériques, sans contact direct ou les plus ponctuels possibles avec les supports (parois des grottes ou objets d’art mobilier) ; 2) de coordonner les études pluridisciplinaires menées par des équipes complémentaires de façon à optimiser leurs résultats respectifs tout en assurant les meilleures conditions d’observation et de conservation aux œuvres d’art.