Nos tutelles

Nos partenaires

Rechercher




Accueil du site > Equipes et Thèmes de recherche > Equipe PRETROP

PRETROP

par Germain, ROMAIN Odile - publié le , mis à jour le

L’équipe PRÉTROP se rassemble autour des questions de convergence et de résilience propres aux zones tropicales et subtropicales au Quaternaire, à la fois sur l’évolution biologique et les comportements des hominines, en lien avec l’histoire et la chronologie des peuplements, les modes d’anthropisation des espaces et la transformation des paysages sur le temps long. Elle s’appuie sur un historique fort des études en préhistoire au Muséum national d’Histoire naturelle qui repose sur une interface entre recherche, coopération, formation et valorisation du patrimoine dans les régions tropicales et subtropicales. La création de cette équipe se justifie par l’existence de nombreux projets de recherches en Préhistoire en cours dans ces régions, sur quatre continents (Asie du Sud-Est, Asie de l’Est et du Sud, Asie de l’Ouest, Océanie proche, Afrique australe et de l’Est et Amérique latine). La mise en réseau de ces projets au sein d’une même équipe est unique au niveau national. Le périmètre de l’équipe PRÉTROP s’inscrit dans le cadre de l’expertise reconnue internationalement du Muséum sur les milieux intertropicaux. La mise en réseau des programmes de recherche de l’UMR 7194 sur des contextes préhistoriques extra-européens, en lien notamment avec l’anthropologie sociale et culturelle, l’ethno-histoire, l’écologie et la systématique, développées au sein du nouveau Département Homme et Environnement du Muséum, leur confère une cohérence scientifique et académique. Bien que couvrant des réalités et des chronologies très variées, les recherches en préhistoire dans les différentes régions tropicales et subtropicales présentent suffisamment d’affinités pour justifier d’être menées au sein d’une même équipe. Berceau de la plupart des hominines, les milieux de ces régions sont très riches en termes de biodiversité et d’interactions biotiques à l’origine de pressions sélectives biologiques, culturelles et sociales. Ils incluent des environnements fortement contrastés et permettent d’étudier les processus de migration et de diffusion au cœur des dynamiques de peuplement au Quaternaire. Les recherches sont dès lors amenées à être appréhendées de manière décloisonnée sur le plan géographique et transversal du point de vue disciplinaire. Ces espaces ont été le théâtre d’un foisonnement culturel et d’une importante diversité de comportements passés qui nous permettent aujourd’hui de participer aux grands débats internationaux sur les scénarios de peuplement avec un regard critique sur les schémas classiques de la préhistoire construits autour d’un modèle européen linéaire. Au cours des dernières décennies, les recherches sous les tropiques ont connu un dynamisme notoire qui a conduit à formuler de nouvelles propositions théoriques et méthodologiques qui contribuent à renouveler notre vision de la préhistoire et de ses paradigmes.

Membres :

Eslem BEN AROUS, Doct. MNHN
Stephanie BONILAURI, CR CNRS
Clara BOULANGER, Doct. MNHN
Chafika FALGUERES, IE MNHN
Christophe FALGUERES, DR CNRS
Jean-Claude FAVIN LEVEQUE, Doct. MNHN
Pamela FAYLONA, Doct. MNHN
Monica FERNANDEZ GARCIA, Doct. MNHN
Imane FIKRI, Doct. MNHN
Hubert FORESTIER, PR MNHN
Xavier GALLET, IE MNHN
Francois GENDRON, IE MNHN
Eric GONTHIER, MC MNHN
Carlos Sanchez HERNANDEZ, Doct. MNHN
Arnaud HUREL, IR MNHN
Thomas INGICCO, MC MNHN
Madhavi KUNNERIATH, Doct. MNHN
Antoine LOURDEAU, MC MNHN
Juan MARIN, Doct. MNHN
Isis MESFIN, Doct. MNHN
Malebogo MVIMI, Doct. MNHN
Sofwan NOERWIDI, Doct. MNHN
Leopoldo Jesus PEREZ LUIZ, Doct. MNHN
David PLEURDEAU, MC MNHN
Ivan REY RODRIGUEZ, Doct. MNHN
Odile ROMAIN, IE MNHN
Anne-Marie SEMAH, DR IRD
François SEMAH, PR MNHN
Laxmi TUMUNG, Doct. MNHN
Yuduan ZHOU, Doct. MNHN