Nos tutelles

Nos partenaires

Rechercher




Accueil du site > Séminaires, conférences et RS > Réunions Scientifiques

« Modalités d’acquisition et d’exploitation de la faune par les groupes humains durant le Pléniglaciaire supérieur en Europe orientale »

Lundi 30 octobre 2017, 16h30 (Salle Chevalier, MH)

par Daujeard Camille - publié le

« Modalités d’acquisition et d’exploitation de la faune par les groupes humains durant le Pléniglaciaire supérieur en Europe orientale » par Laëtitia Demay (promoteur : Pierre Noiret ; co-encadrants : Marcel Otte et Marylène Patou-Mathis ; Université de Liège & UMR 7194 du CNRS/MNHN)

Au cours du Pléniglaciaire supérieur (26 000 à 10 000 BP), d’importantes variations climatiques vont influer sur la gestion des territoires et les modalités d’adaptation des groupes humains. Au sein de la grande plaine d’Europe orientale, les deux grands complexes techno-culturels - Gravettien puis Épigravettien - sont caractérisés par de nombreux faciès, dont la compréhension est encore parcellaire. L’étude archéozoologique des ossements d’animaux issus de sites paléolithiques d’Ukraine et de Russie a permis de caractériser les relations économiques et culturelles des humains avec le milieu animal afin de préciser leurs modes de vie. À ces analyses, a été associée une synthèse critique sur les données fauniques issues des principaux sites archéologiques de la région. Durant la période considérée, de nouvelles techniques ont été développées témoignant d’activités cynégétiques importantes, d’une variété méconnue de comportements et de spécificités régionales.

Figure : Mandibule de mammouth de la fouille VII de Pushkari 1 (Ukraine)