Nos tutelles

Nos partenaires

Rechercher




Accueil du site > Equipes et Thèmes de recherche > Equipe I - Dynamique des premiers peuplements humains

2- Homo heidelbergensis, Homo erectus, groupes humains à bifaces et hachereaux en Eurasie

publié le , mis à jour le

Ce thème porte sur la question de l’extrême variabilité morphologique des fossiles actuellement rassemblés dans le taxon Homo heidelbergensis, sur l’expansion des groupes humains, sur la distribution des traditions à façonnage bifacial, qu’il s’agisse de simple diffusion ou de convergence culturelle, et sur le lien éventuel avec l’apparition d’une cyclicité climatique à 100 000 ans.

De l’Asie à l’Europe, le thème concerne des populations qui pratiquent ou non le façonnage bifacial. Ces groupes préfigurent ceux qui, au milieu du Pléistocène moyen, utiliseront le feu (Terra Amata, Menez Dregan, Lazaret). Il ouvre donc d’importantes perspectives sur l’origine, l’évolution et la répartition chronologique et géographique d’Homo heidelbergensis.

Les actions prioritaires portent sur  :

  • l’étude des fossiles humains, particulièrement l’approche comparative de l’évolution des taxons Homo erectus et Homo heidelbergensis sur des sites de même âge mais de contextes environnementaux variés, fondée sur les accès privilégiés que nos chercheurs ont acquis grâce à des collaborations internationales.
  • la chronologie des sites et de l’émergence du phénomène de façonnage bifacial
  • Les fouilles, prospections et actions de valorisation (carrière Léon, carrière Carpentier dans la Somme, Caune de l’Arago dans les Pyrénées orientales, la Noira dans le Centre, mais aussi dans le Caucase et en Turquie, ainsi que dans une perspective comparative sur des gisements beaucoup plus orientaux (Chine, Corée, Indonésie). Un programme ANR, développé en collaboration avec des équipes du Royaume-Uni, permet de préciser les conditions de l’émergence en Europe du Nord-Ouest des outils bifaciaux entre 700 et 500 ka. L’équipe dispose également d’une expérience solide en milieu karstique ou détritique qu’elle continue à développer (Caune de l’Arago).
  • l’étude technologique des assemblages à bifaces et sans biface, la question des faciès spécifiques tels que le Large Flake Assemblage (LFA) en Asie, la tracéologie et morpho-fonctionnalité des industries lithiques.