Nos tutelles

Nos partenaires

Rechercher




Accueil du site > Séminaires, conférences et RS > Réunions Scientifiques

« Exploitation des milieux aquatiques au Paléolithique moyen en Europe de l’ouest. L’Homme de Néandertal était-il pêcheur ? » et « La reconstruction des paléoenvironnements holocènes en Afrique australe par l’archéobotanique »

Lundi 24 octobre 2016, 16h30 (Musée de l’Homme, salle Vildé)

par Daujeard Camille - publié le

« Exploitation des milieux aquatiques au Paléolithique moyen en Europe de l’ouest. L’Homme de Néandertal était-il pêcheur ? » par Emilie GUILLAUD

Mon projet post-doctoral concerne l’analyse des restes de poissons provenant de sites du Paléolithique moyen de Belgique, France et Espagne. La présence de ces restes dans des niveaux d’occupation humaine questionne sur la capacité ou la volonté d’exploiter le milieu aquatique par Néandertal. Ce projet fait suite à ma thèse portant sur l’éventualité de la pêche au Paléolithique supérieur. Les résultats ont ouvert des perspectives insoupçonnées qu’il convient de poursuivre et d’élargir temporellement. Les objectifs sont à la fois méthodologiques et archéologiques : détermination des espèces, identification des traces taphonomiques, mise en place d’un corpus de comparaison d’espèces ichtyophages potentiellement accumulatrices. Ces analyses nous permettront de mieux comprendre l’origine de ces assemblages osseux et contribueront ainsi à la compréhension de la relation Homme/Environnement à la fin du Pléistocène moyen et au début du Pléistocène supérieur.

« La reconstruction des paléoenvironnements holocènes en Afrique australe par l’archéobotanique » par Malebogo MVIMI

Grâce à l’analyse de matériel macrobotanique (charbon et graine), ma recherche s’intéresse à retracer l’évolution de l’environnement au cours des deux derniers millénaires en Afrique australe et à mieux cerner la relation de l’homme à son milieu. L’objectif majeur consiste à saisir l’impact qu’ont eu les changements environnementaux sur les sociétés humaines (subsistance, peuplements, etc.) durant le Later Stone Age (LSA). Le LSA est une période très importante en Afrique australe, marquant l’arrivé des premières populations d’éleveurs dans la région. L’étude des paléoenvironnements est ici primordiale pour interpréter les enjeux qui ont influencés les voies migratoires et les lieux d’installation des hommes depuis l’Est de l’Afrique jusqu’au Sud du continent.