Nos tutelles

Nos partenaires

Rechercher




Accueil du site > Séminaires, conférences et RS > Réunions Scientifiques

« Distinguer influence du climat et impact anthropique sur les environnements végétaux méditerranéens au cours des derniers millénaires : Analyse palynologique d’une séquence de la lagune de Palavas (Hérault, France) » et « Analyses polliniques du complexe paralique de la lagune Bibane (sud-est tunisien) durant les derniers 8000 ans »

Lundi 21 mars 2016, 13h, IPH (Amphi)

par Daujeard Camille - publié le

« Distinguer influence du climat et impact anthropique sur les environnements végétaux méditerranéens au cours des derniers millénaires : Analyse palynologique d’une séquence de la lagune de Palavas (Hérault, France) » par Julien Azuara

La structuration des environnements méditerranéens actuels reflète une trajectoire écosystémique contrôlée à la fois par les changements climatiques de l’Holocène et les activités humaines depuis le Néolithique. Cependant, au cours des derniers millénaires, dissocier l’influence du climat de l’impact anthropique reste l’un des défis majeurs pour reconstituer l’histoire des paléoenvironnements de cette zone biogéographique. L’analyse pollinique à haute résolution de deux carottes prélevées dans la lagune de Palavas (Hérault, France) permet de décrire précisément la dynamique de la végétation au cours des derniers 4 500 ans pour la confronter aux archives climatiques, archéologiques et historiques. La séquence de Palavas témoigne d’une aridification progressive à la fin de l’Holocène. Trois épisodes arides (4600-4300, 2800-2400 et 1300-1100 cal BP) sont synchrones avec certains événements climatiques de l’Atlantique Nord. L’anthropisation devient particulièrement visible à partir de l’âge du Fer (3000 cal BP), avec le développement de la chênaie sclérophylle, et s’accentue encore à la période antique (2000 cal BP) alors que débute une déforestation importante. Au Moyen-Âge (1000 cal BP), la proportion des arbres est minimale tandis que l’olivier, le châtaignier et le noyer sont en plein essor. La végétation actuelle dominée par le maquis et le pin ne s’installe qu’à partir du 20ème siècle.

« Analyses polliniques du complexe paralique de la lagune Bibane (sud-est tunisien) durant les derniers 8000 ans » par Sahbi Jaouadi

Les analyses polliniques du complexe paralique de la lagune Bibane (sud-est tunisien) visent à reconstituer les paysages et les climats holocènes dans une région aujourd’hui menacée par l’augmentation de l’aridité et la désertification. Les données polliniques et géochimiques de la séquence de la sebkha Boujmel couvrent les derniers 8000 ans. Elles illustrent l’importance des facteurs climatiques globaux (paramètres orbitaux, insolation et circulation atmosphérique) dans la mise en place des conditions arides lors de la transition Holocène moyen-supérieur. A partir de l’Holocène supérieur, les paysages se structurent sous l’effet combiné de l’aridité et de l’impact anthropique croissant. L’importance des activités humaines au cours du dernier siècle engendre une dégradation rapide des milieux naturels. Les analyses à haute résolution de deux carottes de la lagune Bibane devraient permettre de mieux saisir les relations hommes/milieux durant les deux derniers millénaires et d’intégrer le proxy pollen dans une approche de gestion et de restauration des zones arides fragilisées par les conditions climatiques et l’impact anthropique.