Nos tutelles

Nos partenaires

Rechercher




Accueil du site > Equipes et Thèmes de recherche > Thèmes Transversaux

Paléoenvironnements

par Lebon Matthieu - publié le

L’étude des paléoenvironnements quaternaires est abordée par l’étude des faunes, de la flore et de la caractérisation des sédiments et de leurs conditions de mise en place.

Faune du sol Q de la Caune de l'Arago (© Dainat Denis, EPCC-CERP Tautavel)Les recherches menées sur les faunes fossiles (micro-vertébrés et grandes faunes) s’intéressent à la détermination des associations d’espèces et de leurs adaptations alimentaires et locomotrices faces aux variations climatiques majeures du Pléistocène. Ces travaux associent des techniques performantes d’acquisition et d’analyses (modélisation 3D et morphométrie géométrique), des observations de l’échelle macroscopique à microscopique (MEB) et surtout des approches statistiques (SIG, VSI, développement de programmes spécifiques et utilisations des bases de données MPP).

Diagramme pollinique d'Hergla en Tu(© Lebreton Vincent, MNHN Paris, d'après Lebreton et al. 2015)nisie centraleLa dynamique de la végétation en réponse aux changements climatiques globaux et les relations de l’Homme avec le milieu végétal sont appréhendées par l’analyse pollinique. Les résultats participent aux recherches sur les comportements de subsistance des peuplements préhistoriques et les zones refuges de végétation au Pléistocène, ainsi que les modalités de la néolithisation et la réponse de la végétation aux évènements extrêmes à l’Holocène. Deux approches complémentaires, sur séquences naturelles et en contexte archéologique, sont mises en œuvre au sein du plateau de palynologie (laboratoires Paris et Tautavel).

Coupe stratigraphique de la Caune de l'Arago (© Henry de Lumley)La nature, l’origine, la dynamique de mise en place, l’altération ou le remaniement des sédiments sont étudiés en contexte archéologique et reliés aux échelles géologiques locales et régionales sur des affleurements. Les analyses sédimentologiques portent sur les grandes séquences du Pléistocène et des aspects plus spécifiques sont développés comme l’étude des conditions climatiques liées aux paragénèses phosphatées observées dans de nombreuses grottes karstiques. Deux plateaux techniques sont dédiés à l’étude des sédiments, à Paris et à Tautavel, disposant d’équipements spécifiques (granulométrie laser, laboratoire de micromorphologie des sols et de pétrographie, diffractométrie des rayons X et microscopie électronique couplée à une microsonde).