Nos tutelles

Nos partenaires

Rechercher




Accueil du site > Séminaires, conférences et RS > Réunions Scientifiques

« Les événements climatiques rapides et leurs conséquences sur la végétation méditerranéenne au cours du Pléistocène et de l’Holocène »

Lundi 30 mars 2015 - 12h30 - Institut de Paléontologie Humaine

par Lebon Matthieu - publié le

Les environnements méditerranéens sont parmi les plus sensibles aux variations climatiques et seront très impactées par les changements futurs. Cette végétation composée de plantes adaptées à la sécheresse estivale associées à des plantes de climat tempéré est apparue dès le Tertiaire puis s’est imposée progressivement au cours du Quaternaire. L’apparition des cycles glaciaires interglaciaires puis leur changement (intensification et allongement des périodes froides) a profondément modifié les environnements de la région méditerranéenne par à-coup successifs liés à des changements climatiques majeurs. Plus récemment, au cours du dernier glaciaire, la végétation méditerranéenne a réagi presque instantanément aux oscillations climatiques rapides induisant des changements répétés des environnements dans lesquels pouvaient vivre les populations humaines (Néandertaliens et Hommes modernes). Certains de ces événements climatiques rapides ont ainsi drastiquement bouleversé les paysages végétaux depuis des forêts vers des semi-déserts impliquant en quelques décennies des modifications du climat vers des conditions particulièrement arides et difficiles pour les populations habitant les régions concernées. A travers quelques exemples d’enregistrements polliniques que j’ai développés sur des carottes marines, je montrerai les changements de la végétation et du climat méditerranéens aussi bien pendant les grands cycles que pendant ces événements rapides et comment la palynologie peut fournir des renseignements sur le climat des régions habitées par les populations humaines au cours du Pléistocène et de l’Holocène.