Nos tutelles

Nos partenaires

Rechercher




Accueil du site > Equipes et Thèmes de recherche > Equipe II - Comportements des Néandertaliens et des Hommes anatomiquement modernes replacés dans leur contexte paléoécologique

Thème 2 : Néandertaliens et Homo sapiens en Europe Orientale et en Asie centrale : comportements et peuplements

par Laurent Crepin - publié le , mis à jour le

- Transition Paléolithique moyen-Paléolithique supérieur et Paléolithique supérieur ancien

Responsable : Marylène Patou-Mathis

Les analyses porteront sur des matériels fauniques de sites du Paléolithique moyen, de faciès de transition et du début du Paléolithique supérieur d’Ukraine, en particulier de Buran-Kaya III, de Zaskalnaya. Les études archéozoologiques s’appuient sur une équipe internationale pluridisciplinaire.

- Modalités de peuplement et comportements d’Homo sapiens en Europe orientale au Paléolithique supérieur

Responsable : Stéphane Péan

Soutenu depuis 2012 par une allocation du MAEE, ce projet vise à étudier l’évolution des comportements de subsistance, techniques et symboliques (dont les pratiques funéraires) des Hommes modernes, du début du Paléolithique supérieur (SIO 2-3) jusqu’au Paléolithique final (transition Pléistocène/Holocène). Les travaux s’appuient sur des fouilles à Buran-Kaya (nouveau site BK IV) en Crimée et l’analyse pluridisciplinaire des matériels dégagés.

- Modalités de peuplement et comportements de subsistance en Asie centrale entre 70 et 30 000 ans

Responsable : Marylène Patou-Mathis

L’abri-sous-roche d’Obi-Rakhmat (Ouzbékistan) est un site majeur de l’Asie centrale. Dans tous les niveaux, les assemblages lithiques montrent des caractères similaires entre les industries à lames du Paléolithique moyen tardif et les complexes du début de Paléolithique supérieur de l’Asie du Sud-Ouest et des montagnes de l’Altaï en Sibérie. Ceci attesterait la transition graduelle du Paléolithique moyen au Paléolithique supérieur dans la partie occidentale de l’Asie centrale. L’objectif des analyses du matériel osseux de grands mammifères provenant de toutes les couches, engagées depuis trois ans, est de savoir si cette transition graduelle se retrouve dans les comportements de subsistance.