Nos tutelles

Nos partenaires

Rechercher




Accueil du site > Séminaires, conférences et RS > Réunions Scientifiques

« Peuplements humains des Philippines, hypothèses et état de la question »

Lundi 26 janvier 2015, 13h, amphithéâtre de l’IPH

par Détroit Florent - publié le , mis à jour le

Routes de migration de la faune du sud-est asiatique proposées par Hooijer

La question des migrations vers les Philippines, archipel jamais connecté au continent durant les plus fortes régressions marines, reste débattue. Une faune d’aspect archaïque peut-être associée à une industrie lithique, sans doute d’âge pléistocène moyen, témoin d’une colonisation ancienne de l’archipel, est connue depuis longtemps aux Philippines dans la vallée de la Cagayan. De récentes découvertes pourraient nous éclaircir sur leur origine. L’endémisme de cette population à cet environnement insulaire semble par ailleurs atteindre son maximum vers 60 000 ans, âge du plus ancien et énigmatique homininé trouvé à l’est de la ligne de Wallace. L’exploitation de cette faune endémique des Philippines va s’intensifier avec l’arrivée des australo-mélanésiens, premiers Homo sapiens de la région, qui semblent toutefois principalement tournés vers la mer. Enfin cette faune va être en partie renouvelée et affectée par l’arrivée des premiers producteurs, les austronésiens, pour lesquels la porte d’entrée dans l’archipel est là aussi l’objet de plusieurs hypothèses. Cette présentation traitera succinctement de chacune de ces trois grandes phases de migrations vers l’archipel philippin, à la lumière des dernières recherches.