Nos tutelles

Nos partenaires

Rechercher




Accueil du site > Projets > Projets en Cours

Projet Collectif de Recherche (2012-2014) - Peuplements et cultures à la fin du Tardiglaciaire dans le Nord du Périgord, entre Dronne et Tardoire

Responsable Patrick Paillet

par Laurent Crepin - publié le

La transformation et la différenciation des milieux durant cette période capitale de l’extrême-fin du Paléolithique supérieur engendrent une fermeture et un cloisonnement des territoires dont on peut supposer qu’ils eurent des conséquences en termes de parcellisation culturelle, d’évolution et de transformations technologiques et palethnologiques. La dimension territoriale des occupations à la fin du Tardiglaciaire, la mobilité des groupes magdaléno-aziliens, et la nature des échanges possiblement entretenus avec les groupes contemporains de la vallée de la Dordogne ou du Nord-ouest charentais (vallée de la Tardoire – Montgaudier, Le Placard, etc.) sont autant de problématiques abordées et développées dans le cadre de ce programme. Ces phénomènes fondamentaux en préhistoire, articulés autour de la notion de transition, permettent de s’interroger sur les grandes dynamiques culturelles en termes de continuité ou de rupture. L’élaboration d’un cadre radio-chronologique le plus précis possible est également une condition nécessaire à la conduite de ce programme. Pour cela, plusieurs sites (habitats et grottes ornées) qui offrent des séquences complètes, et parfois complémentaires, de cette période de transition, sont connus dans le nord du Périgord (région de Brantôme et du Nontronnais). Le réexamen systématique de toutes les séries mobilières disponibles (lithique, osseux, faune, art mobilier, parure, etc.) et l’étude renouvelée des grottes ornées doit ouvrir des perspectives fortes pour la connaissance des comportements techniques, des comportements de subsistance et des comportements symboliques des différents groupes régionaux magdaléniens et azilo-laboriens.

La recherche, conduite dans un premier temps de 2012 à 2014, est articulée en quatre phases principales :

  1. Relecture et études comparées des séries archéologiques du Magdalénien supérieur/final et de l’Azilien-Laborien des sites/habitats du nord du Périgord, entre Dronne et Tardoire (Rochereil, Pont d’Ambon, La Peyzie, Le Fourneau-du-Diable, les Rebières (grotte des Oiseaux), Font-Bargeix, La Mairie et Mège).
  2. Relecture et études comparées des quatre grottes ornées supposées contemporaines des sites/habitats (Fronsac, La Mairie, La Croix et Font-Bargeix).
  3. Opérations de tamisage de déblais des fouilles anciennes (Jude) et de sondages archéologiques à Rochereil et La Peyzie.
  4. Poursuite des prospections de terrain dans les secteurs « Pont d’Ambon-Rochereil-La Peyzie » et « vallon des Rebières ». Ce Projet Collectif de Recherches est reconduit pour la triennale 2015-2017 avec plusieurs publications monographiques en perspectives.